• Demo
  • Demo
  • Demo

   Dans le but de déterminer l’impact environnemental des produits issus de la dégradation des COV et des COSV, un intérêt grandissant se porte sur leurs produits de dégradation. En effet, ces produits peuvent présenter une toxicité supérieure et un impact plus néfaste sur l’environnement que leurs composés parents.

   Ces composés constituent une catégorie importante des produits intermédiaires issus de la dégradation de l’isoprène, des herbicides, des pesticides et des fongicides.

   La photo-oxydation de ces intermédiaires génère d’autres polluants secondaires dont l’effet est très néfaste sur les écosystèmes. C’est pourquoi il est important de contrôler l’évolution de ces polluants dans l’atmosphère et dans le sol. Pour atteindre ces objectifs, il faut bien connaître les mécanismes chimiques de dégradation (constante cinétique, produits de dégradation).